école de parapente du menez hom

Blog

La météo du parapente

Il pleut, mais après la pluie, le beau temps avec un vent de secteur nord, puis du vent d’est, et le vent retourne au sud, et il pleut.

On associe beau temps et parapente. Il est vrai que le parapente ne supporte pas la tempête, mais il faut chez nous un peu de vent. Selon le site de vol, on préférera aussi un moment de la journée. Bref, ce n’est pas simple.

Les sites météo sont fort nombreux et parfois contradictoires. On en choisit un ou on est compulsif. Il faut aussi regarder dehors, et consulter les balises.

https://www.meteoblue.com/fr/meteo/current/plomodiern_france_2986710

https://balisemeteo.com/balise.php?idBalise=88

https://www.meteorama.fr/pression-atmospherique/

https://www.agate-france.com/meteo-plomodiern-12177765.html

https://www.meteociel.fr/previsions/9619/plomodiern.htm

https://www.lachainemeteo.com/meteo-france/ville-461154/previsions-meteo-plomodiern-aujourdhui

https://www.meteoconsult.fr/carte-meteo/pays-63/previsions-meteo-france-aujourdhui

Le Ménez est le site préféré des pilotes locaux et le site de l’école. On y vole par vent de WNW à NNE. Le vent de nord est le vent du beau temps (frisquet) lié à un anticyclone bien placé sur le proche Atlantique.

On vole à Kervijen par vent de SSO à S, et au Belvédère de vent de SSE à SSO.

On vole à Tréfeuntec et Caméros par vent d’O, vent météo ou brise.

Voyez la marée : http://maree.info/85 . Il vaut mieux avoir le sable sous les pieds.

Non, le vent ne monte pas avec la marée.

La brise s’arrête parfois brutalement, surtout par vent de secteur E. Ne croyez pas Voiles et Voiliers n° SP de 1996 sur la météo, ou le paragraphe sur la brise de mer du manuel pour brevets confirmés de la FFVL. De manière générale, appliquez ce que disait un ancien maire de Bordeaux, Michel de Montaigne : regardez dehors.

Pour voler, il faut être sur place. Mettez un matelas dans votre break, achetez une extension pour déjeuner ou prendre une douche au chaud.

La météo est compliquée. Jetez vos anciens livres au feu car la cause ne serait maintenant (30 ans quand même) que la conséquence.

Ainsi, on lit dans wikipédia : « Dans les quadrants de divergence, on a une perte d’air en altitude ce qui crée un appel d’air des couches inférieures et génère une convergence en surface pour compenser. Ce processus donne deux choses : une diminution de la pression à la surface, car la masse de la colonne d’air à cet endroit est moindre, et la rotation cyclonique de l’air, à cause de la déviation par la force de Coriolis donnant une circulation décrite par l’équilibre géostrophique. Dans les quadrants de divergence, on a une perte d’air en altitude ce qui crée un appel d’air des couches inférieures et génère une convergence en surface pour compenser. Ce processus donne deux choses: une diminution de la pression à la surface, car la masse de la colonne d’air à cet endroit est moindre, et la rotation cyclonique de l’air, à cause de la déviation par la force de Coriolis donnant une circulation décrite par l’équilibre géostrophique.

Donc le modèle norvégien est la conséquence des mouvements dans l’atmosphère plutôt que son moteur. Cependant, il est très utile pour décrire l’évolution des dépressions et c’est pourquoi les présentations météorologiques dans les médias en font encore abondamment usage.  »

Lisez < https://fr.wikipedia.org/wiki/Circulation_atmosph%C3%A9rique >.

article récent

Inform’aile

La licence 2022 est arrivée. Puisque 2022 dure jusqu’au 31 décembre 2022, autant souscrire une licence annuelle. C’est la course

Lire l'article

Loic Ollivier

Moniteur de parapente

Moniteur fédéral depuis 1990, BEES delta en 1992 et BEES parapente en 1993. Ecole labellisée par la FFVL 13929.

Top article
réseaux sociaux