école de parapente du menez hom

Blog

Théorie et supports pédagogiques

Nombreux sont ceux qui se lancent ou se sont lancés dans l’édition de sites ou de manuels à vocation pédagogique.

Le niveau des publication est très hétérogène (non, ce n’est pas un gros mot).

Le président Bourgueil avait édité un « 100 questions pour le vol libre ». C’était un résumé, un condensé, un livre guère épais, mais chaque mot valait son pesant de caramels. Ce livre a été réinventé, en moins bien, forcément, mais en plus gros, et on trouve un pavé qui se veut référent pour le passage du brevet confirmé. J’ai failli étouffer en l’ouvrant.

Hubert Aupetit nous avait servi « Les visiteurs du ciel », livre de chevet d’une génération de deltistes.

Faisons le tour de ce qui existe.

< https://parapente360.com/ > annonce la couleur dès le début : « Le projet Parapente 360 est novateur. Il est le premier support théorique basé sur le document pédagogique référent en France : le passeport de vol libre de la FFVL. Il va permettre à un grand nombre de jeunes et moins jeunes pilotes de progresser gratuitement en théorie. Un domaine dans lequel pilotes ET écoles peuvent et doivent avancer !« .

J’ai écris à l’auteur, lui disant qu’il n’était pas le premier (novateur, est-il écrit) à écrire aussi mal. Comme il n’a pas compris mon propos, il s’est emporté, me demandant quel était mon apport à la cause !

Décortiquons. Il est le premier support péda basé sur le passeport FFVL. Ah ?

« Des jeunes et moins jeunes pilotes » !!! Non, des jeunes pilotes et de moins jeunes pilotes. On ne peut être les deux. C’est comme pour les voitures qui ne peuvent être neuves et d’occasion (Aramis).

Enfin, « Un domaine dans lequel pilotes ET écoles peuvent et doivent avancer ! » est grammaticalement incorrect. Ce n’est pas une phrase.

Je ne suis pas allé plus loin que ce premier paragraphe. Si le reste du site est aussi mal écrit, ce n’est pas la peine de s’attarder.

Mais ce site n’est pas un site FFVL, cela n’engage en rien la Commission Enseignement de la FFVL. La version pdf est quand même mentionnée comme ouvrage de référence. J’ai peur de vomir.

Les publications de PPM inondent les écoles et sont des références. Ben oui. Il faut tout de même savoir lire. On trouve sur la page < https://efvl.ffvl.fr/supports_peda_ecoles > de quoi télécharger des planches péda format A3. Téléchargez et lisez « 8-Parachute de secours affallement 2019 ». Mon correcteur d’orthographe réagit de suite. Eh oui, « affalement » est mieux.

Ce n’est rien que le nom de la fiche. Lisez le titre. Ah oui, ça fait mal.

Les dessins sont osés. PPM fait voler un parachute de travers. Il ne comprend rien. Pourtant, il y a des vidéos. Je me souviens du pilote dérivant au dessus d’un lac. Il ne descendait pas à la verticale. PPM aurait pu la regarder. Le texte qui va avec est pitoyable.

La fiche < 6-Mecavol 2019 > est surprenante. < La portance est la somme d’une surpression en intrados et d’une dépression en extrados. > Ah ! Une pression est une force s’exerçant sur une surface. C’est la base. Deux pressions ne font pas une force. PPM signe. C’est un âne.

< La traînée est la résistance à la pénétration dans le fluide “air”. Elle s’ additionne à la portance pour constituer la Force Aérodynamique afin d’équilibrer le Poids total Volant. > Non, mille fois non. Ces notions de traînée, de PTV, de portance sont simplement des vues de l’esprit humain. Il y a simplement les forces, et l’esprit humain, parce qu’il aime bien, a décomposé selon deux axes, pour faire joli, et pour tenter d’expliquer. PPM n’a rien compris. C’est un âne. Notons que l’air n’est pas un fluide, mais un mélange de fluide. Non, il n’y a pas de particule d’air !

Comme référence, il y a aussi les fiches sur le pilotage, et le virage pendulaire est cité. La FFVL ouvre une page de la physique qui n’avait pas été explorée de mon temps, lors de mes secondes C, des années qui ont suivies, notamment de mon année de fac bio. Pissons de rire.

Je vous sens vous mouvoir sur votre siège. Pourquoi n’avoir rien signalé à la FFVL. Ben si, mais je me suis fait insulter par le petit Jacky, référent lui aussi puisque DTN adjoint durant un trop long moment. Il insistait pour que l’on dise FA et non RFA comme si ça changeait quelque chose à la physique.

S’il avait compris quelque chose et fait son boulot, on n’en serait pas là.

Alors, que lire ? Lisez tout, mais triez, et riez. N’oubliez pas de me signaler vos trouvailles que j’enrichisse le chapitre moquerie.

Rendons à César ce qui appartient à Jules avec le < Manuel_de_formation_parapente.pdf > de la FFP. La FFP est à l’origine du parapente, ou du moins de son activation.

Tant qu’à y être, lisez < https://www.ffp.asso.fr/les-specialites/parapente/progression-en-parapente/ >.

Ben oui, avant, il y a eu des choses. < https://fr.wikipedia.org/wiki/Parapente > ne dit pas trop de conneries. Et même, je trouve la page très bien. J’ai une randonneuse. Wiki oublie la Surfair 14 estampillée parapente.

Quand j’ai appris le delta, la bibliographie était pauvre. J’ai commencé par le manuel planeur pour passer un théorique ULM.

Dans la série, il y a eu « La course en planeur ».C’était bien pour la perf parce que les stages perf ont été plus que rares en delta. C’était avant Alain Chauvet que j’ai connu à son arrivée à Laragne.

Bourgueil avait écrit un joli manuel qui m’a accompagné pendant mes monitorats. Retrouvez le, achetez le, gardez le.

Passons sur les multiples ouvrage de Delorme qui n’apportent rien. Notez le pluriel. Gérald a apporté beaucoup, et apporte d’après ce qui m’a été dit en accompagnant encore les pilotes en vol. J’ai un espion à Grenoble !

< https://www.ppmenegoz.com/ > peut être lu. Vous n’allez pas mourir. PPM écrit beaucoup. Triez. Moi, je ne lis plus.

Si vous avez le manuel de référence pour le passage du confirmé, comparez avec les textes concis de Bourgueil, notamment sur le définition du décrochage, et surtout, ne croyez pas au cycle de la brise de mer. Il n’y a pas de courant retour. C’est une ânerie monumentale qu’on a déjà lue dans le Hors Série de Voiles et Voiliers de 1996 consacré à la météo.

Retenez que dans la basse cour, les poulets caquettent, et que sur les décollages, on trouve de nombreux psittacidés.

Il vaut mieux se taire et passer pour un imbécile que de trop la ramener et ne laisser aucun doute.

 

article récent

Inform’aile

La licence 2022 est arrivée. Puisque 2022 dure jusqu’au 31 décembre 2022, autant souscrire une licence annuelle. C’est la course

Lire l'article

Loic Ollivier

Moniteur de parapente

Moniteur fédéral depuis 1990, BEES delta en 1992 et BEES parapente en 1993. Ecole labellisée par la FFVL 13929.

Top article
réseaux sociaux